Jump to content

Support our Sponsors >> Thai Friendly | Pattaya News | Pattaya Unplugged | The Night Wish Group | Thailand 24/7 Forum | La La Land bar | NEW PA website | Subscribe to The Pattaya News | Add your Text or Event here

IGNORED

[TR] Buba 8eme voyage a Patt - 19 nuits au LOS


Buba

Recommended Posts

Préambule

Je vais vous narrer ici mon 8ème voyage à Pattaya. J’espère que vous prendrez plaisir à lire ces lignes qui vont vous raconter les 19 nuits que je vais passer au LOS. On verra si je réussis à le rédiger durant mon séjour ou s’il me faudra le finir à mon retour.

 

Les TR en direct sont plus sympas, même s’ils sont souvent moins bien écrits. Je vais essayer de trouver un compromis entre les deux.

 

Je suis pas forcément un gros punter, mais un vrai butterfly. Mon but, comme d’hab est au moins de me taper autant de filles différentes que je passe de jour au LOS. Je vais ainsi tenir le compte…

Bonne lecture

 

Day 0 : Jour du départ

 

Je quitte mon appart de province à 9h, il fait 5 degré, dans 20h je vais prendre +25 degré dans les dents : bonheur ! En attendant, je sors bien couvert pour ne pas attraper froid et commencer mon séjour en pleine forme,  pleurant toutefois à l’idée de trainer un manteau et une écharpe qui me seront inutiles pendant 3 semaines.

 

Je transite par Amsterdam, j’ai deux heures d’attente ce qui me permet de me couler quelques pintes d’Heineken avant d’embarquer.  Cela m’aidera à dormir et à rendre le voyage plus court…. Malgré tout, il sera long. Les sièges sont peu confortables, la bouffe de KLM immonde (ou je comprends rien à la gastronomie néerlandaise)… bref, je dors, mais peu et mal.

 

J’arrive enfin en Terre promise à 9h30 heure locale, BKK me voilà !

 

Day 1 : Transit par Sukhumvit

 

J’ai prévu de rester deux nuits à BKK pour profiter des charmes de la ville et faire un peu de shopping. J’arrive à mon hôtel à 11h. La chambre n’est pas prête… pas grave j’en profite pour faire quelques courses et acheter une carte SIM pour contacter 1mhotep et Magic. Je les retrouverai le soir.

 

Je finis par entrer dans la chambre : bon hôtel, soi 11 à l’entrée de la rue. Il s’appelle Eleven Avenue et je l’ai trouvé sur Agoda en promo. C’est à deux pas du Climax, ce qui va certainement être pratique. Le BTS Nana est aussi à deux pas… bon choix bref !

DSC00109.jpg

 

Une fois mes trucs posés, je ne me sens pas la force d’aller directement au front. Il me semble plus sage de commencer en douceur avec un petit Oil massage crapuleux.

 

Errant au fil des Sois, regardant ce que les salons proposent en vitrine (c’est-à-dire la tête des filles), je finis par en trouver une à mon gout dans un salon à côté de Soi Cowboy.

 

Elle est mignonne, bouche Isaan, cheveux noirs longs : j’aime ça (donc comme 50% au bas mot de filles ici… je ne reviens pas aussi souvent pour rien).  Je n’avais pas encore rechargé mes appareils électroniques donc pas de photos de la miss qui me fera un massage et une finition main très sensuelle. Je noterai surtout ses têtons, probablement les plus longs qu’il m’a été donné la joie de lécher. Parfait pour me remettre en jambe sans forcer.

 

Je continue à remonter les Sois en direction des Soi 30 et +, arrivant dans ce que je crois être la zone Jap’ et le paradis des teens massages.

 

Après avoir mangé un bout en route, je décide d’aller à une adresse que je chéris particulièrement : Akane massage, soi 33. J’entre à peine 1h30 après être sorti du premier massage, j’ai le rythme !

 

Si vous ne connaissez pas l’Akane, jetez un coup d’œil à leur site. C’est du service All-inclusive : massage, prestation, boissons, tip …. Les Japs aiment savoir ce qu’ils vont payer.

 

Je choisis les célèbre Akane Fashion Massage : fille nue, du gel type Nuru, beaucoup de léchage de cul ! Je suis fan !

Contrairement à mon habitude, je ne prends pas la plus jeune et mignonne ( il y avait l’adorable June, que je connais déjà), mais une un peu âgée (Aiki – photos sur le site) qui m’a l’air vicieuse.

 

Bon choix, elle a du touché et me fera cracher une fois sous la douche et une fois sur la table de massage. Attention, lieu réservé à ceux qui aiment se faire masser la prostate, sinon aucun intérêt. Surtout que la pipe finale se fait couverte (je ne tiendrai pas jusque là).

 

Bien vidé, je ressors et descends boire un premier verre à Nana. J’enchaine à l’apéro au Beergarden soi 7 – lieu réputé pour trouver des Freelances- où 1mhotep me rejoint.  On discute comme deux amis qui ne se sont pas vus depuis des lustres. C’est vrai que ça fait 6 mois et ça fait rire les filles qui nous entourent et se demandent bien se que l’on peut se dire. D’autant qu’on reçoit des sourires de toutes parts, c’est samedi soir après tout, les filles sont de sorties.

 

Perso, j’ai déjà craché 3 fois en quelques heures, je passe mon tour et on part manger dans une gargote soi 4 en attendant l’ouverture des Gogos de Nana Plaza.

 

Magic nous rejoint avec un ami qui habite BKK, on commence la tournée des Grands Ducs : Rainbow 1 et 4, Playshcool – mouvement vers Soi Cowboy pour Shark (Magic part en boite), Baccara, Crazy House (1mhotpe ne part plus du Gogo). Je retourne seul au Shark, une fille me plait mais pas ses tarifs.

 

Je décide de m’en faire un dernier avant de chasser en boite si j’ai rien trouvé. Je rentre au Déjà Vu et croyez-moi, j’avais jamais vu ça.

 

Le gogo est grand, très grand ! Il y avait 30 filles environ et 3 clients en me comptant. Les filles sont toutes du type crevette de 40 kilos et super mignonnes, habillées dans un uniforme noir et orange des plus craquants. 4 d’entre elles se ruent à ma table, j’en sélectionne une et commence à lui payer un verre, puis deux. On discute tarot car elle m’excite à faire tourner son popotin sur le haut de mon pantalon (on se comprend). 700BF- 2k le short, c’est un tarif qui me va pour la zone. Je signe.

 

Je demande la bill et la Mamasan vient me voir avec une note de 660 B pour 3 verres dont le mien (pas donné ce truc) et surtout en me demandant 5000 B de barfine pour la fille. J’éclate de rire, lui fais répéter, lui fais écrire. La fille me dit qu’elle me l’avait dit pourtant … ouais mon cul, tu veux pas contredire la Mamasan surtout !

 

Bref, je paie ma note et dis poliment « Bye Bye ». La Mamasan me demande de Tip la fille … ben c’est ça … je voulais la Tip à 2k pour un ST… mais j’aime pas être pris pour un con.

 

Il est presque 2heures du mat, je file au Climax. 30 minutes plus tard le bar arrête la musique du groupe, ils passeront des tubes internationaux encore 30 minutes avant de fermer à 3h. C’est largement assez pour trouver de quoi finir la nuit, c’est d’ailleurs plié à 2h30. Je me fais attraper par une fille qui au premier abord me plait moyen, mais bon … On danse et elle danse bien. C’est assez rare chez les Thais pour que cela me donne envie d’aller plus loin.

 

Ca ferme, on part manger à côté. Elle me demande où est mon hôtel … ben entre le resto et la boite ma chérie. L’idée de ne pas avoir à marcher ou chercher un taxi lui plait et à moi aussi.

 

Elle est sympa cette fille, Sai, Isaan, 29 ans, parle un bon anglais. Elle me propose d’elle-même de partager la douche. Bonne initiative ! Elle continuera les bonnes initiatives en hésitant pas à me mettre un doigt dans la rondelle pendant que je la saute ou en proposant sa bouche pour que je me finisse. Elle marque des points et je prendrai son numéro le matin au cas où !

 

On s’endort, claqués et ma première journée a été bien remplie.

 

Compteur : 3

 

Day 2 : BKK deuxième round

 

Je suis actif vers 14h et après avoir mangé un bout, je n’ai pas encore la force de me mettre en chasse. Je pars à Siam faire du shopping au MBK. C’est dimanche, c’est blindé, ça me saoule vite.

 

L’heure passe et je commence l’apéro à 17h vers Nana puis au Beergarden où 1mhotep me rejoint. J’ai repéré une mignonette de 40 kilos tout mouillé, mais elle a déjà une proie qui lui paie des drinks. Le chasseur ne la prend pas dans ses filets, du coup j’attrape ma carabine et la cible pour qu’elle ne s’échappe pas. Elle s’appelle Tuki et est bien partante (tu m’étonnes) pour un ST à l’heure de l’apéro. J’abandonne 1mhotep une heure pour aller dépecer la bête à l’hôtel. Sans surprise, c’est un plan moyen. Je sais pourtant que ce genre d’animal – mignon en surface- ne rend que rarement ce que leur plumage laisse espérer. Elle est gentille mais pas très entreprenante. Elle met tellement de KY pour ne pas avoir mal que c’est une vaste mélasse de gel où la capote glisse trop pour que je sente quelque chose.

 

Pas le choix, je lui enduis les doigts de gel et l’invite en m’en mettre deux pendant que je me branle sur sa bouche. Elle fait des bons en arrière, comme beaucoup, mais se laisse bien entendu prendre au jeu en comprenant qu’elle sera libre plus vite en agissant ainsi.

20141026_202622.jpg

 

Affaire finie, je retourne manger avec 1mhotep dans une cantine recommandé par un Français rencontré à l’apéro.

On enchaine sur les gogos de Nana : Mandarin, un gogo à LB et Lolipop. Les filles du gogo à LB sont sublimes, mieux que les filles ! Je veux en prendre une, mais elle est coupée, ça limite les possibilités et je préfère laisser tomber. Quitte à pénétrer une chatte, autant que ce soit du matos d’origine.

 

1mhotep retrouve une Ex au Lollipop et je laisse donc en route. Je vais Soi Cowboy, au Shark pour changer … Une fille aux seins plein de silicones me plait, j’embarque ! Mauvaise surprise à la vraie lumière de l’ascenseur, elle est plus vieille que ce que je pensais. Elle m’avait dit 24, elle en a 34… On continue les chocs quand elle se déshabille. Seins siliconés, mais là encore à la lumière non tamisée, c’est un ravage. La boule de silicone habille des seins dans un état pitoyable …. Elle le sait.

 

Bon… je ne me démonte pas, je vais bien réussir à quelque chose. On se douche, on attaque …. Elle ne réagit à rien : caresses, léchouille, pénétration. Elle reste sèche. Encore une fois, le KY noie le tout et c’est impossible de finir dans ces conditions. Heureusement, elle sait se servir de son meilleur atout : ses seins. Le KY devient plus utile quand elle s’en met sur les mamelles. Je ne refuse jamais un Titfuck de qualité.

DSC00135.jpg

 

Il n’est pas loin de deux heures et j’ai pas la force pour un troisième coup. Je pars trainer les bars de rues de Sukhumvit qui fleurissent à mesure que le reste ferme. Je me couche à 4h, un peu éméché, mais détendu, car demain, c’est départ pour le bord de mer : Pattaya !

 

Compteur : 5

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Génial Buba le report, je viendrais mettre mon grain de sel dès que possible ;-) J'arrive à peine à la maison ... home sweet home ...

16th Pattaya trip : november 10th 2017 - november 27th 2017

"J'ai dépensé 90% de mon fric en filles, boissons et bagnoles. Le reste je l'ai gaspillé." George Best

"Je peux résister à tout sauf à la tentation." Oscar Wilde                      "Je peux pas tomber amoureux ... j'ai pas le budget." Moi-même

Link to comment
Share on other sites

Continues comme ça Buba ... c'est bien les reports en live ... pas de chichi, pas de problèmes de mémoire ... en plus on a le feeling de presque y être :10of10Score:

Link to comment
Share on other sites

Super Buba, c'est assez bien écrit en plus, et moi aussi je préfère les reports en live. :ThumbUp6:

 

Je suis aller sur le site de Akane massage, les filles en photos, je trouve qu'elle ont pas trop le look jap, apres il y a pas toutes les photos sur le site, donc sur place il y en a au look jap ou pas ?

Link to comment
Share on other sites

Merci pour les encouragements. Je vais poster tous les deux jours je pense. Pour répondre sur l akane et bien non elles n ont pas le look jap.

Link to comment
Share on other sites

Cool a lire, et ca confirme donc que le Deja Vu a bien sa place dans la liste des gogo a eviter sur cowboy, sinon au eleven avenue le wifi est ok ?

Link to comment
Share on other sites

Day 3 : Home sweet home !

 

A cause de travaux je ne sais où, je me réveille vers 9h. J’en ai dormi 4. La mer m’appelle, je n’ai pas envie d’attendre pour partir à Patt, je file direct à la gare des bus. Entre les travaux sur la route et les bouchons, le voyage sera long, je suis vraiment installé à mon cher hôtel, le Nature View Soi Bukhao vers 13h.

 

Ma valise a les roues cassées, mes vêtements sont crades. Bah ce n’est rien quand on est en Thailande. Merci Thailande : je me fais réparer la valise et nettoyer mes vêtements pour quelques euros … la France est loin.

 

Je file Soi LK au Druken Duck qui sert de vrais cafés (merci Hank pour l’adresse) et mange à la cantine tant renommée suite aux messages de Magic.

 

Je m’amuse à compter les Gogos soi Lk, y en a encore deux nouveaux depuis 6 mois, ce qui porte le nombre à 13. Ayant peu dormi, je m’arrête pour me faire masser les pieds avant de partir pour ma rue préférée : Soi 6 !

 

On ne change pas les habitudes, mon premier stop est pour le Ruby Bar. Le Boss « Big John » me salue et je vois qu’il n’a perdu la main pour recruter : la nouvelle line-up est des plus attirantes. Comme c’est un peu mon QG sur la 6, je vais devoir bien choisir, car je ne pourrai pas toutes les prendre. Papillonner dans le même bar, n’est jamais une grande idée.

Finalement, je craque pour une nouvelle nommée Kat, bon anglais, 24 ans, qui vient après 4 ans dans un hôtel à Jomtien à se décider de passer du côté obscur de la force. Détail amusant, elle m’explique qu’elle a choisi ce bar car les filles en disent du bien sur Facebook … Il est fort le boss du Ruby !

 

A mon grand damn, je suis en fait claqué et ne me sent pas la force de monter pour faire de plus amples connaissances. Je ne m’inquiète pas, c’est mon premier jour, je la reverrai.

3.jpg

Kat

 

Quittant la 6, j’envoie un SMS à Nit, une fille adorable avec qui j’avais passé 3 jours en mai dernier. Elle m’appelle direct alors que je matte des culs au Bachelor à la recherche d’une ancienne copine.

 

Je file vers 21 h pour son bar. Elle me saute au cou et m’invite à m’asseoir. Elle a déjà un client qui lui paie des drinks… merde ! Le mec finit par partir, elle m’expliquera qu’il voulait la Barfine, mais qu’elle a refusé en lui disant qu’elle m’attendait… Elle sait me prendre dans le bon sens du poil la petite. Paak Wan !

 

On s’est pas vu depuis 6 mois et elle a fait du chemin. Elle est passée de 3 mots en anglais à un bon niveau. Elle a aussi su se faire payer une moto par un customer et a déjà un sponsor qui lui file 1000 € par mois … pour qu’elle ne travaille pas : Hum ! En tout cas pour elle, c’est mieux que Central où elle bossait avant à Khorat.

 

Pas de surprise, je l’embarque et on file sur WS. On boit quelques bières tranquillement au Beergarden le temps qu’il soit la bonne heure pour aller en boite.

2.jpg

Nit

 

Je finis par retrouver mes marques : l’Ibar. Lumières vertes, tables noires, seaux à glaçons rouges, sourires blancs immaculés et le mix café-chocalat des couleurs de peau de l’Isaan … cet arc-en-ciel de couleur me fait me sentir bien : je suis de retour ! Home sweet home !

 

Je paie une bouteille pour arroser ce déferlement de Sanook. Magic nous rejoint. On finit la bouteille à 3 et je rentre m’occuper de Nit comme elle le mérite.

 

Elle n’a jamais été hyper chaude, mais là elle me joue une partition que je ne connais pas quand on rentre à la piaule. Elle pleure : « Me no good, Me work bar, What can I do ? »… je l’aime bien, je reste patient. Le flot de larmes et de yek yek se tarit. Les fluides se transvasent ailleurs : c’est parti.

 

Pour une fille qui me disait 10 minutes avant ne pas aimer « boom boom », on fait ça deux fois de suite en visitant tous les recoins de la chambre en passant du lit, au sol, à la table, à la douche. Reprenez ces lieux, mélangez, multipliez et vous avez une bonne recette pour s’amuser.

 

Le matin, après avoir remis le couvert un coup, je sens qu’elle veut rester.  Je viens d’arriver, je ne vais pas me caser tout de suite, il y a trop de spécialités locales que je souhaite découvrir.

 

Du coup, on passe un deal que je nomme « BBF » : « Boom Boom Friend ». Si l’un de nous n’a pas trouvé, il appelle l’autre et on baise. Elle en rit, apprécie et finit par partir.

 

Compteur : 6

 

Day 4 : Daa Daa Daa Daa – Rainy Day

 

Complètement bloqué par la pluie dans mon quartier, j’en profite pour écrire ce report.

 

Il pleuvra toute l’après-midi. Complètement frustré de ne pas pouvoir me balader à ma guise, je passe quand même un peu en Gogo : Bachelor, toujours à la recherche d’une ancienne qui m’avait retourné le cerveau, et au Champagne que j’aime bien.

rr.jpg

Pluie...

 

Au Bachelor, je me fais accoster par une fille que j’ai ST il y a un an. Elle ne se rappelle pas de moi. Pas de chance ma petite, car moi oui et tu étais un mauvais coup. Elle est toujours aussi bandante cette petite Noot, mais je retourne jamais avec un mauvais plan.

 

Sortant de LK, je finis par accepter que la pluie ne va pas s’arrêter et brave le crachin à dos de Motosai, direction Soi 6 bien sûr. Je m’arrête au Skybar pour retrouver Magic qui fume tranquillement sa chicha. Le bar est réputé pour la cuisine du patron, mais je n’en profiterai pas décidant de tourner un peu sur la 6, après avoir profité d’un excellent massage improvisé par une fille du bar. Ah ! Les imprévus de la 6 …

 

Pas grand-chose ne me tente, je me pose au Ruby comme d’hab pour reprendre des forces avec quelques Red Bull. Une petite très entreprenante vient me voir. Elle est plus bonne que belle, mais elle réussit à me décider à revisiter les excellentes chambre du Ruby. Elle s’appelle Get, et je l’ai déjà vu ici ou là, mais jamais pratiqué. Elle doit faire dans les 40 kilos dont 4 kilos de silicones dans chaque sein. Quand on passe à l’action, je me rends compte que j’ai un peu picolé à droite ou à gauche. Entre son style très mécanique et l’alcool qui coule dans mes veines, je ne parviendrai pas à cracher. Ca m’énerve quand je gâche !

10406673_787464037961615_1397519424931343165_n.jpg

Get

 

Je retourne me changer à l’hôtel en ayant la mauvaise idée de m’arrêter en route pour boire à nouveau quelques verres. Au moment de partir vers WS, je suis vraiment allumé.

 

Avant de manger, pour me mettre en appétit, je m’arrête au Beach Club, un gogo que j’affectionne particulièrement. Ca me permet de boire du soda et de temporiser un peu. 1mhotep qui sort de ST avec une bombe du Baccara me rejoint à la sortie du gogo pour qu’on prenne des forces en mangeant avant de squatter les tables de l’Ibar avec un Magic qui se joint à la troupe.

 

Ce n’est pas très rempli, mais je trouve toutes les filles autour de nous plus belles les unes que les autres. Il faut que je profite de cet état de grâce, l’attirance baisse au bout de quelques jours. On devient difficile.

 

A quelques tables de nous, je crois reconnaitre la fille que je cherche au Bachelor depuis 2 jours. Ce serait un joli hasard et un sacré cadeau de Buddha. Je passe à 3 mètres d’elle quelques fois pour faire travailler mes pupilles à l’étape de reconnaissance préalable qui s’impose. Je ne suis pas foutu de déterminer si c’est elle ou non.

 

Un peu plus tard, je la vois partir vers l’Inso, je décide d’emboiter le pas et d’essayer de la retrouver dans la foule. Me faufilant dans la masse, je tombe nez-à-nez avec celle que je cherche. C’était bien elle ! Elle me sourit et m’embrasse direct ! Daa, la vingtaine, très jolie et vient du Laos. Comme je l’ai dit cela avait été une de mes meilleures partenaires six mois plus tôt

 

Elle commence à se frotter en m’expliquant qu’elle ne « travaille » plus. Moi, je pense à l’idée de l’aider ce soir, si du coup elle rencontre des difficultés financières….

 

Après  être retourné dire au revoir aux collègues que j’avais lâchement laissés à l’Ibar (les pauvres !!!). Je retrouve Daa. A un moment, elle part aux toilettes et là, chose qui ne m’était jamais arrivé, elle ne revient pas !

Je suis vénère !  Après avoir attendu 20 minutes, je tourne pour la retrouver … rien. Je reviens à ma position initiale, sa copine est aussi partie. Bon …

 

Bon, je me laisse pas abattre, je scanne les alentours et repère une fille grande et jolie qui répond à mes appels. Je fonce.

 

Hasard des hasards, elle m’explique qu’elle s’appelle Daa et vient du Laos … hum, c’est un sketch ? Bref je remplace la première Daa du Laos qui s’est perdue aux toilettes par la seconde. Le deal me plait !

 

On reste danser longtemps. Lors d’un aller retour aux toilettes, une main m’attrape, c’est la première Daa. Elle me demande où j’étais.  Elle se fout de ma gueule ! J’ai fait concurrence aux statues du Louvre pendant quasi 30 minutes à l’attendre. Je lui retourne la question à laquelle elle ne répond pas et je lui souhaite ainsi une bonne soirée pour rejoindre la seconde Daa. J’ai ma fierté quoi !

 

On finit par partir. Daa (numéro 2 pour vous aider à suivre) est grande -1m70- et mince. Elle m’a dit avoir 29 ans, j’appréhende la mise à nue. Mes peurs sont vite dissipées : corps parfait. Je retrouve à nouveau des têtons super longs (il y a un concours cette année ?) sur de petits seins en pleine forme.

 

Après m’être délecté à lui lécher tous les centimètres de son corps que je pouvais, je la baise longuement profitant de sa taille pour faire des positions que les crevettes d’1m50 ont du mal à encaisser.

5.jpg

Daa nb2

 

 

Au matin, elle décide de partir à midi…. Je la paie et là c’est le drame. Quand je pose le billet jaune, elle hurle « What ? 1000b ? » Je lui explique qu’elle m’a rien demandé de particulier et que c’est que je donne toujours. Elle me dit que 1000B c’est du ST chez elle, le LT c’est 2000B.

 

Dans ces cas : ne pas s’énerver. Je lui réponds donc gentiment que c’est bien, mais qu’il aurait été mieux d’en parler avant. Elle ne se démonte pas et le ton monte.

 

Ce n’est pas la première excitée matinale que je dois gérer, l’expérience m’a montré qu’à défaut de céder, couper la poire en deux est un bon deal. J’allonge 500 de plus et elle accepte enfin de partir, en ne disant ni au revoir, ni merde. Tant mieux, elle me cassait les oreilles.

 

Compteur : 8

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bien géré la grande Daa ! Je dois avouer qu'en général j'ai du mal à gérer aussi bien s'il m'arrive la même chose.

D'ailleurs je fais plutôt le contraire : comprenez je chope la gogo pour LT à 3000 par exemple, et si elle me plait pas sur la première fournée ou si elle me fait le coup du "Djip djip mak mak", je lui propose quand elle se reveille au matin de rentrer chez elle rapidos pour le tarif du ST !

En général, ça marche parfaitement bien. La fille demande pas son reste et s'enfuit avec ses biftons 555 !

 

En tous cas mon salaud, j'ai déjà eu l'occase de te le dire, mais tu choisis tes mignonettes avec un goût d'esthète que je ne peux que valider. :ThumbUp6:

16th Pattaya trip : november 10th 2017 - november 27th 2017

"J'ai dépensé 90% de mon fric en filles, boissons et bagnoles. Le reste je l'ai gaspillé." George Best

"Je peux résister à tout sauf à la tentation." Oscar Wilde                      "Je peux pas tomber amoureux ... j'ai pas le budget." Moi-même

Link to comment
Share on other sites

tu est plutot cool buba moi je ne lache jamais l'affaire si elle fait une fausse crise le matin pour avoir plus que le tarif syndical je la met dehors.en generale quand je dis que je suis francais elle ne s'attendent pas a avoir plus haha

Link to comment
Share on other sites

Excellent report Buba encore ... lâches surtout pas :Whistle:

Link to comment
Share on other sites

tu est plutot cool buba moi je ne lache jamais l'affaire si elle fait une fausse crise le matin pour avoir plus que le tarif syndical je la met dehors.en generale quand je dis que je suis francais elle ne s'attendent pas a avoir plus haha

:LOL2:  toi tu deviens plus intelligent au fil des voyages ... tu leur dit que t'es français après et non avant :Finger5:

Link to comment
Share on other sites

:LOL2:  toi tu deviens plus intelligent au fil des voyages ... tu leur dit que t'es français après et non avant :Finger5:

exact c'est imparable comme technique

Link to comment
Share on other sites

Nit et Get sont mes préférées, en tout cas tu choisi bien ;-)

 

Peut tu dire ou tu a fait réparé ta valise, on c'est jamais ça peu être utile aussi.

 

J'ai bien aimé le coup des deux Baa, il y a que a Pattaya que ça peu arrivé se genre de truc :LOL2:

 

Et ça m'as rappelé des souvenir aussi, le coup des "i'm bad girl, i work bar" et la fille qui marronne car elle a que 1000B, par contre la fois ou ça m'es arrivé j'ai fait comme toi j'ai coupé la poire en deux...

Link to comment
Share on other sites

Day 5 : Repos

 

Le petit incident de Daa est fini, il fait enfin du soleil et je profite donc de la piscine à en prendre des légers coups de soleil. Après avoir bien repris des forces en ne faisant rien, je pars faire mon tour quotidien à la 6. La journée va être simple et rapide.

 

Je discute un peu au Z bar avec des Français apparemment tous avec un business en Thailande. On a beau dire, beaucoup tentent leur chance ici et même s’ils ne gravitent pas exclusivement dans le monde des filles de bar, ils y reviennent toujours…

 

Je continue de descendre la rue sans rien trouver à me mettre sous le dent. Je pose donc mes fesses au Ruby. Les filles présentes me plaisent moyen, jusqu’au moment où Kat redescend vraisemblablement de ST. Elle est canon aujourd’hui avec son petit body rose.

kat.jpg

Kat

 

Je lui paie un verre et la trouvant vraiment craquante, je décide d’en faire ma copine de la soirée. Il est tout juste 17h et la chasse est déjà finie. Ca m’arrive, rarement, mais pourquoi pas.

 

Je me fais mon délire « petite copine» : on va faire un foot massage, puis voir un film et manger un bout avant l’Ibar. Bien que je sois accompagné, il y a un grand intérêt à l’emmener à l’Ibar, c’est qu’elle n’y a jamais mis les pieds. Assez intéressante cette fille : elle parle correctement anglais puisqu’elle est là depuis 4 ans, enfin là, pas tout à fait. Elle bossait à Jomtien et apparemment Pattaya c’est l’étranger pour elle. C’est un bon compromis pour moi une fille comme ça, elle n’est pas encore transformé par la 6, mais n’est pas nouvelle au contact des Falangs. Elle m’explique l’histoire classique : à l’hôtel on travaille beaucoup pour pas grand-chose, alors elle a cherché un bar pour gagner plus. Ce serait en cherchant sur Internet qu’elle aurait choisi le Ruby. Elle en a lu du bien et elle aime le fait que les patrons surveillent avec qui elle part ou monte à l’étage, elle se sent ainsi en sécurité.

 

Bref, on débarque vers 1h à l’Ibar pour retrouver Magic , 1mhotep et un autre français, déjà au front et entre de bonnes mains. Kat hallucine un peu, elle voulait découvrir l’endroit car ses clients lui en parlent beaucoup. Elle me dit ne pas très bien comprendre la popularité, car pour elle c’est une boite comme une autre. Dans le fond, elle n’a pas tort, mais c’est sans connaitre le génie marketing des proprios de l’Inso qui savent comment attirer les plus jolies de Pattaya. Peut-être aura-t-elle eu un début de compréhension, quand elle a vu qu’il y avait une loterie réservée aux filles pendant la soirée. Je lui donne une semaine avant de se procurer sa carte « Angel ».

 

On picole bien et je découvre que cette petite avec quelques verres dans le nez devient très désinhibée. Je profite de son nouveau côté foufou pour danser en caressant toutes les lignes de son corps et je dois même la stopper avant qu’elle soit complètement bourrée.

On rentre, et commence ce par quoi toute soirée réussie doit finir, une partie de jambe en l’air.

 

Je ne peux pas dire que ce soit une baiseuse de première la petite. Elle tchakatchi dans tous les sens quand je la lèche … dans tous les sens aussi. Pas du tchakachi fuyard, plutôt un tchakatchi montrant qu’elle est brûlante. J’en ai confirmation après avoir imperméabilisé ma queue – l’averse arrive : c’est une vaginale la petite et elle semble prendre son pied tant ça coule sur mes cuisses et les siennes.

 

Elle me dira avoir joui 3 fois – je veux bien la croire – en tout cas, elle se sera bien débattu pour mon plus grand plaisir.

 

Compteur : 9

 

Day 6 : Imprévus

 

Les récits de cette journée et de celles qui suivent vont être ponctués de situations imprévues comme je les aime à Pattaya. Il est vrai que je les cherche un peu, mais tout de même pas à ce point.

 

Le plus intéressant à mon avis c’est que les événements de mes nuits 6 à 8 sont entrecroisés ….

 

Ce qui déjà n’était pas prévu, c’est le temps pourri que la Thaïlande connait en ce moment, la saison des pluies semble avoir envie de se prolonger sans fin et il fait un gros orage – assez long- chaque après-midi.

pluie.jpg

 

Quand la pluie me laisse le loisir de sortir librement, je me dirige très originalement vers Soi 6. Vous commencerez à comprendre que mes vacances me promènent sur un circuit très varié : hôtel-soi 6- Ibar… avec quelques détours en Gogo de temps à autres quand je me perds en chemin.

 

Arrivant au Soi 6, je vais boire ma dose quotidienne au Ruby : 1 Red bull et 2 bières, avant de réfléchir à la suite. Je vois Kat, qui vient bien entendu me saluer (se faire offrir un drink), elle boit du coca car elle sort d’un traquenard avec un client qui lui a fait s’envoyer 10 tequila. Pour une petite de 45kg et alors qu’il n’est pas 18h, c’est pas mal !

 

Du coup, elle est en chaleur. Elle passera une heure, sans se lasser, à danser sur mes genoux et à frotter son petit cul sur ma bite. Je suis au bord de craquer et de la faire monter à l’étage, mais j’ai envie de neuf et surtout retourner avec elle me ferait courir le risque que je m’attache…. Ne pas s’attacher si possible !

 

Les collègues sont aussi sur la 6 ; chacun a son rythme et ses envies, nous tournons de bar en bar sans vraiment nous croiser. Je vois une fille qui me plait à l’Obar. Je la connais, il y 6 mois, elle avait refusé de monter avec moi prétextant que j’avais une trop grosse bite pour elle. J’avais mis ça sur le compte de la fatigue passagère de sa part ou d’un portefeuille temporairement assez rempli en bath pour qu’elle n’ait pas à se faire chier.

 

Je lui offre donc un drink dans son bar, elle me rappelle son nom, Cibi. Ca me revient en effet – ça change de Noi ou Ann –on a un très bon contact. Elle me propose de faire connaissance plus en avant en visitant une chambre, mais qu’elle veut d’abord vérifier … la taille de ma bite. Oh la conne ! Vous l’aurez compris, j’ai le droit à « Yaï, Yao » « Mai Dei » « Tchep ! » Si elle a mal rien qu’à l’idée, ce n’est pas gagné. Je raye définitivement cette fille de mes possibles et pars.

 

Je vais faire un tour à Drinking Street, Soi 7, puis soi Bakhao. Je fais des pauses bières quand le cœur m’en dit, car je ne vois pas grand-chose. Un peu frustré, je propose à Nit de se voir. Elle me dit ok. Je passe à son bar, elle n’y est pas. Je l’appelle, elle me dit ok dans 30 minutes …. Fais chier, je n’ai pas envie d’attendre. Je file Soi LK voir des paires de fesses s’agiter sur les pistes du Crystal et du Champagne. Les jambes qui portent ces fesses sont belles, mais aucune fille ne me retourne le cerveau.

 

Je prends une douche, me change et go WS pour la soirée. Je rejoins 1mhotep qui est en train de prendre son pied à mater les mini-shorts sur talon-aiguille du Beach Club : j’adore les mini-shorts. J’adore surtout celui de Sky, numéro 916. Magnifique crevette de luxe que Miss Sky et détail assez incroyable, elle parle un anglais quasi parfait. C’est ma compréhension qui en souffrira surtout à cause de la musique. Je suis tellement habitué aux 3 phrases de chaque fille. Ainsi quand une m’explique son parcours d’études, sa pensée personnelle sur les gogos et la vie de sa famille dans un anglais digne d’un natif, je suis chahuté. Pas envie de l’embarquer et elle ne part pas comme ça (fille d’agence à mon avis).

 

On continue au Sensations, car j’aime vraiment les mini-shorts. Il y en a plein, comme d’hab,  l’usine à drink tourne plein pot. Puis on veut un truc plus interactif et familial, ce sera après de nombreuses hésitations le Spanky qui emportera la mise. 1mhotep se fait vite attraper par une petite poompoye qui lui offre ses seins à lécher. J’hésite longtemps et afin d’éviter une attaque d’une fille qui me plait, je prends une fille mimi, plus histoire de pas rester les mains vides. Elle m’aime bien miss Apple, je le sens quand je l’appelle ou elle joue super bien son rôle. Elle me raccompagne jusqu’à la porte en me roulant de très douces pelles. Sur le perron, elle me demande d’où je viens – « France » - elle s’écroule dépité de ma réponse. J’en ris, elle aussi, mais apparemment un Falangset l’a traumatisé la petite.

 

On file à l’Ibar avec 1mhotep qui offre une bouteille en grand roi ! Assez rapidement deux filles souhaitent se coller à notre table. Y a une mimi et une pas mimi, bon c’est pas mal. A peine commandé sa bière, la mimi se tourne vers moi, m’attrape les couilles et me dit « I want fuck you tonight ». C’est demandé si gentiment !

 

Il est encore tôt, il faut honorer la bouteille et 1mhotep n’a lui pour l’instant rien à se mettre sous la dent, on reste un moment. La petite continue de m’allumer… Nit débarque … je l’avais pas prévue celle-ci. Elle vient direct se coller à moi… Fait chier, je voulais la petite mimi toute chaude ! Je joue le gentil avec Nit, on lui paie un verre, je flirte un peu. La mimi reste là sans rien dire, bizarre car en plus sa copine est partie. Elle discute un peu avec 1mhotep. 1mhotep me dit que je suis un peu fou de vouloir laisser Nit pour partir avec la mimi, car il la trouve bien bonne Nit. Je lui donne ma bénédiction pour y aller s’il veut….

 

Ne souhaitant pas passer une nuit de plus avec Nit, je prends mon courage à deux main (surtout je réponds à mes pulsions de butterfly) : « Nit, I don’t want go with you, I am with this lady ». Elle me fusille du regard, ne répond pas, me tape et part.

 

A peine partie, elle semble se sentir mieux en se frottant contre un jeune beau gosse quelques tables plus loin.

Un peu éméché plus tard, continuant de subir les proposition salaces de la mimi qui s’appelle Ae. Je tiens plus et l’embarque laissant 1mhotep seul, mais ayant confiance en ses capacités pour retomber sur ses pattes.

 

Pas évident ce soir là, il m’a fallu choisir entre une fille superbe, Nit, mais que je connais et une petite apparemment chaude, mais sans garantie. J’aime le risque. A peine arrivé à la chambre, je comprends que ma prise de risque était méritée, on fera la première tournée sans s’encombrer de prendre une douche (j’adore ce détail qui montre que l’envie dépasse le rituel). C’est une boule d’énergie et elle me vide de mes forces. Seul regret, elle ne fait pas l’anal, c’était un test important car on voulait lui proposer un plan à 3 avec 1mhotep.

Ae.jpg

Ae

 

La petite est vraiment pleine de force, on remet ça dans la nuit de manière assez violente, mes bras en portent encore les séquelles.

 

Compteur : 10

Link to comment
Share on other sites

J'enchaine, comme cela il n'y aura plus différé. Je vais attaquer mon day 9 au moment où j'écris ces lignes :

 

 

Day 7 : Halloween

 

Au réveil, un SMS de 1mhotep m’apprend qu’il a passé la nuit avec Nit ! C’est bien, la petite reste dans la famille. Il pleut encore, ce qui bouffe une bonne partie de l’après-midi.

 

Aux premiers signes de fin d’orage, je bouge vers la 6. En descendant la rue, je vois un sourire qui me plait. Je n’hésite pas et je paie un verre à la fille pour savoir si ma vue est aussi bonne de près que de loin. Bingo ! On monte. Elle s’appelle Nong, elle a 27 ans et  a un truc dans le regard qui m’excite, alors que c’est une fille pourtant lambda. Elle est un peu gênée, elle m’explique qu’elle vient d’arriver il y a 15 min d’une pause d’une semaine dans son village vers Ayutthaya et ses copines attendent le Falang pour certaines depuis le début de l’après-midi. Elle gèrera avec ses collègues, moi j’ai un ST à gérer. Je fais un bon ST, la fille est très sensuelle et me finit très proprement en me branlant dans sa bouche.

nong.jpg

Nong

 

Rhabillé, je file au Ruby j’y retrouve Magic et un autre français. On regarde les petites en costume d’Halloween : Mesdemoiselles, les gueules de zombies, ce n’est pas génial, veuillez préférer les tenues de sorcière ou celles de diablesse !

 

Je picole pas mal, la Chang, ça retourne vite la tête. 1mhotep me dit qu’il ne nous rejoindra pas, il reste avec Nit et l’amènera à l’Ibar, où on a prévu d’aller tôt pour trouver une place malgré l’important flux prévu avec Halloween. Je lui dis que ca va être un peu gênant s’il l’amène, je me doute en plus que la petite à envie de ma faire chier en se montrant au bras d’un collègue … ah les histoires de Pattaya.

 

On fait le tour des gogos en attendant : Secrets, Babydoll, je passe en solo au Beach Club car il me faut ma dose de mini-shorts.

 

Je paie la première bouteille à l’Ibar, on en tombera deux. Je ne me rappelle pas de la seconde, j’ai eu un trou noir complet, que je ne peux compléter que grâce aux récits des autres.

 

Bref, peu après que la seconde bouteille ait été ouverte. 1mhotep s’est absenté pour manger deux brochettes et j’en ai profité pour tchatcher avec Nit. Je n’ai pas vraiment le détail, mais cela a mené à ce qu’on demande à la petite avec qui elle voulait rentrer. Je suis rentré avec elle. Pas très cool de ma part de l’avoir reprise à 1mhotep comme ça. D’autant que ce n’était pas les filles ouvertes qui manquaient ce soir là.

nit.jpg

Nit

 

En conclusion, je me suis réveillé le lendemain à 14h avec Nit dans mon lit. Aucune idée de ce qui s’était passé entre 3h et 14h….

 

Compteur : 11

 

Day 8 : Conséquences

 

En émergent, je me rends compte que j’avais échangé quelques SMS avec 1mhotep après lui avoir piqué Nit sous le nez. Rien de méchant, échanges de messages de gentlemen. Je lui envoie quand même un message d’excuses plus propre, j’avoue qu’à sa place j’aurais été bien énervé.

 

Je reste dormir et baiser avec Nit jusqu’à 18h, avant de la congédier pour aller à la 6. 1mhotep me rejoint au Ruby, on s’explique …. Il me raconte ce que j’ai fait pendant mon trou noir. Bon rien de dramatique, si ce n’est que je lui ai piqué son coup …

 

C’est Pattaya, on ne va pas se fâcher pour ça. On fait le tour des bars pour profiter des plaisirs que la 6 peut offrir. Bizarrement, on plote, on mate, mais on ne monte pas. On enchaine sur des gogos de WS : Crazy House un nouvel établissement de petite taille avec des petites super mimis qui partent avec des petits Japonais contre un gros tip. On passe aussi à l’Airport (mal équipé en ce moment), au Peppermint (guère mieux) et je finis à l’Happy A gogo.

 

C’est l’heure d’aller à l’Ibar. Ca ne se remplit pas vite, bien que ce soit samedi. Les gens ont dépensé tous leurs sousous hier !

 

On fait une grande table vers le DJ avec Magic et d’autres qu’on y retrouve. Je vois de plus en plus de belles filles et dans ces cas, je reste fidèle à ma règle : ne rien décider avant 3h du matin, quitte à rater des opportunités. Une grande fille en robe noire qui dansait 10 minutes avant avec un beau gosse à notre table, pleure de ne pas le voir revenir et vient se consoler dans mes bras. Elle me chauffe, mais est très vite refroidie, car c’est le moment que Nit choisit pour me faire la surprise de sa présence. La fille comprend vite qu’il y a un truc, même si je dis le contraire. 1mhotep se chargera de consoler la grande pour de bon cette fois-ci.

 

Je n’ai pas envie de passer une nuit de plus avec Nit, enfin si, mais pas de manière aussi rapproché, sinon je vais rester collé à elle. Je lui fais comprendre. Elle me dit mai pen lai, mais part carrément – elle finira en buvant du Sangsom avant ses amis sur la plage… pas plus mal.

 

Je finis par monter à l’Inso et sous l’effet des San-Miguel, le temps s’accélère. Il est presque 4h30 je n’ai pas choppé car je n’arrive pas à me décider. J’en trouve une qui est correcte, ça mord. Je vois débarquer Apple du Spanky à qui j’avais payé un verre il y a deux jours. Elle me reconnait, mais semble être grande amie avec la petite que j’ai dans les bras ! Je reste sur mon calamar. Je lui propose d’y aller, elle me dit que ce sera 2k alors que je ne lui ai pas demandé le prix. Au moins c’est clair, mais ça ne me plait pas qu’elle parle d’argent si vite. 90% des freelance qui parlent de thunes sans qu’on leur demande sont des mauvais plans. Je la remercie et je me barre manger un bout dans la rue car l’alcool commence à me jouer des tours.

J’envisage de prendre un ladyboy à emporter dans les étals de nuit. Il y en a des beaux, mais ils me demandent aussi des sommes folles… Normal, ils misent sur ceux qui ont peur de rien trouver ou sur ceux qui sont trop bourrés pour dire non. Je ne suis dans aucun de ces cas. Je retourne à l’Inso.

 

Il doit être 5h. Faut que je choppe. Magic passe par là et me demande si ça avance : « ça recule pas en tout cas ».

Une ou deux petites se ruent sur moi à la recherche d’un billet jaune pour aider leur famille en Isaan. Je les repousse car ce qui me ferait triquer c’est de chopper Apple du Spanky qui se déhanche devant moi, alors que je viens de refuser à sa copine 2k. C’est un petit défi con, mais c’est qui rend la chasse amusante.

 

Apple est très habile face à mes appâts de chasseur, comme tout oiseau nocturne que l’on trouve après 5h, elle est assez expérimentée pour les contourner.

 

Elle finit par accepter de partir avec moi, mais elle veut s’entretenir avec sa copine à mon sujet. Ca yek yek 5 minutes, puis c’est bon. Alors que les moines commencent à sortir clamer l’offrande quotidienne, elle est sur la moto avec moi, direction hôtel.

 

apple.jpg

Apple

 

Je croque la pomme toute crue, sans passer par la case douche, on supposera qu’elle n’a pas été traitée au pesticide et que je ne crains rien. Le fruit est délicieux, bien meilleur que j’aurai cru. Je découvre avec joie qu’elle prend bien plus de plaisir à la sodomie que la pénétration vaginale. Elle me régale aussi d’une très bonne pipe avec éjac faciale. Un fruit vraiment juteux !

 

On remettra ça quelques heures plus tard, elle méritait un second passage.

Cette nuit tout en imprévu a été un régal comme seul Pattaya sait nous en offrir.

 

Compteur : 12

 

 

Link to comment
Share on other sites

Super TR, merci ça m'aide a patienter les quelques jours qui me reste avant de retourner au front :-)

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Super TR, merci ça m'aide a patienter les quelques jours qui me reste avant de retourner au front :-)

idem ca me prépare avant le déluge^^

Link to comment
Share on other sites

De rien. Si vous arrivez avant mon départ (13 novembre) faites signe.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.



  • COVID-19

    Any posts or topics which the moderation team deems to be rumours/speculatiom, conspiracy theory, scaremongering, deliberately misleading or has been posted to deliberately distort information will be removed - as will BMs repeatedly doing so. Existing rules also apply.

  • Advertise on Pattaya Addicts
  • Recently Browsing

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.